Homophobie.

Publié le par Cyril de Montessieu

Ce samedi 17 mai 2008, c’est la journée internationale contre l’homophobie. Certains pensent qu’il est utile de manifester mais beaucoup d’entre nous, ne se sentent pourtant pas concernés....alors que nous sommes gays, nous aussi !

 

Le « certain  d’entre nous » dont je parle, c’est vous et c’est moi, celles et ceux qui se sentent à l’abri de l’homophobie car nous habitons une grande ville ou avons la chance d’être bien entourés ou encore de vivre dans des quartiers dits « tranquilles ».

 

Pour la 12e année consécutive, SOS HOMOPHOBIE publie son rapport annuel édifiant sur l’homophobie en France et accorde une place malheureusement grandissante à la lesbophobie.

Ce rapport  demeure le seul outil d'analyse quantitative et qualitative de l'homophobie en France car, à la différence du racisme et de l'antisémitisme, les actes homophobes ne font l'objet d'aucun recensement statistique public. En 2007, l’association a encore reçu un nombre très important de témoignages d’homophobie : 1263 appels et courriels.

Ces témoignages ne représentent quune faible partie de lensemble des manifestations homophobes survenues en France...

 

Lorsque l’on découvre ce rapport, on est touché et surpris des témoignages recensés. On y est surtout, choqué !

Lanalyse des témoignages reçus en 2007 révèle les grandes « tendances » suivantes :
- lhomophobie dans le milieu professionnel demeure le premier motif dappel,
- une hausse de 40% en deux ans des témoignages dhomophobie dans le voisinage, qui oblige parfois les victimes à déménager,
- la hausse des témoignages dhomophobie sur Internet, qui sert souvent de défouloir. Il arrive encore que des hébergeurs refusent de retirer les propos illégaux (insultes, menaces de mort, incitation à la haine), alors que la loi les y oblige !

 

Le Rapport 2008 met en exergue la violence de la haine homophobe qui continue de sexprimer en France : SOS Homophobie a ainsi recensé 14 meurtres homophobes au cours des 6 dernières années.

Choquant, surprenant pour celles et ceux qui sont si loin de cela ??.... Et bien, détrompez-vous !!! Ces gays là sont proches de nous.

 

D’après la cartographie publiée dans leur rapport, les ensembles régionaux suivants se démarquent de façon exponentielle : Île-de-France, Le Nord-Pas-de-Calais et le pourtour méditerranéen.

Les victimes sont majoritairement des hommes âgés de 25 à 50 ans, habitant pour beaucoup en province. Mais pas seulement.... !!!

L’Association, qui se veut être référente dans la mise en place de ces rapports annuels, est passée de 365 témoignages reçus en 1997, à 1263 en 2007.

Bien sûr, tout le monde ne témoigne pas et surtout tout le monde ne prend pas contact avec les associations de ce type !

 

Je vous conseille de lire ce rapport disponible en librairie, qui est surprenant et nous fait prendre conscience de l’importance de ne pas regarder que son nombril et de toujours garder en mémoire, que quelque part en France encore en 2008, les gens qui nous ressemblent, se font agresser, humilier et parfois tuer parce qu’ils sont gays tout simplement....

 

* Certaines informations sont issues de la newsletter du site www.sos-homophobie.org

Publié dans Toutes les chroniques

Commenter cet article