Paradoxes.

Publié le par Cyril de Montessieu

Tout le monde le sait, la vie est un énorme Paradoxe. Un paradoxe qui très souvent, nous fait nous rendre compte que cette vie est vraiment pleine de surprises.

 D’après Wikipédia, la définition parle d’elle-même :

« Un paradoxe est une proposition qui contient ou semble contenir une contradiction logique ou un raisonnement qui, bien que sans faille apparente, aboutit à une absurdité, ou encore, une situation qui contredit l'intuition commune. Le paradoxe est un puissant stimulant pour la réflexion. Il nous révèle soit les faiblesses de l'esprit humain et plus précisément son manque de discernement, soit les limites de tel ou tel outil conceptuel. (…)»

 

« Aboutir à une absurdité », ça c’est clair, on sera tous d’accord sur ce sujet…

Mais surtout les faiblesses de notre esprit humain, notre esprit très souvent torturé et il a de quoi car, parfois largué sans comprendre pourquoi, parfois amoureux, alors que tout portait à croire que plus jamais, cela n’aurait pu arriver…

 

Les paradoxes les plus marquants, ceux qui nous sont intimement liés, nous ne les connaissons que trop :

 

-         Fuis-le, il te suit ; suis-le, il te fuit

-         Je t’aime tellement que je dois te quitter

-         Je ne pense qu’à lui, mais je ne veux pas m’engager etc

 

Alors bien sûr, il y aura toujours de bonnes excuses que l’on se trouvera, afin de se rassurer sur ces antipodes de l’âme. Mais le résultat ne sera-t-il pas le même ?

 

Nous sommes dans un monde où tout n’est que contradictions. Et très souvent elles nous sont favorables.

Dire à un moment de notre vie, des vérités indétrônables et quelques mois ou années plus tard, dire leur contraire en faisant prendre conscience à tous ceux qui les entendront, que cela fut toujours le cas !

Le fameux : « Il a dit, il a menti ! »

 

Alors voila ce que nous sommes...

 Est-ce bien ? Est-ce mal ? Qui peut juger de cela ?

 

Car après tout, dans la vie de tous les jours, personne ne prend vraiment de notes de ce que l’autre signifie un jour. Et encore moins des notes du contraire exprimé le lendemain…..

 

Tous manipulateurs ?
Peut-être !


Tous perdus pour se faire une place ?
Sans doute...

Publié dans Toutes les chroniques

Commenter cet article

jaldane petrus 14/05/2008 21:32

j'aime beaucoup les textes, mais parfois je donne ma langue "pas au chat" car j'en suis un, voilà bien un paradoxe donné sa langue au chat qund on en est un. En tout cas je me suis abonné, j'adore

Cyril de Montessieu 15/05/2008 18:59


Bonsoir Jaldane Petrus,

Oui il est vrai que lorsque l'on est chat, se donner la langue n'est pas chose facile ... ;-) 

Merci d'avoir rejoins les abonnés de la newsletter.


A bientôt.
Cyril