L'étape Gay.

Publié le par Cyril de Montessieu

A un moment donné de la vie d’un gay, il y a une étape que l’on ne peut éviter, même si celle-ci est parfois circonscrite pour certains, ou complète pour d’autres. 

Une étape toujours délicate, car la projection de ce que l’on est vers ceux que l’on aime, n’est pas toujours comme on l’avait imaginée....

 

Cette étape, que l’on appelle aussi le « coming out », je l’ai vécue aussi il y a bien longtemps déjà, et même si elle s’est bien passée pour moi dans son ensemble, j’en garde toujours un souvenir au plus profond de moi.

 

Vous avez dû comme moi, voir déjà des tas de reportages à ce sujet, car c’est un peu un sujet d’actualité que de filmer ou d’écrire sur le coming out des inconnus comme des célébrités.

 

Pour certains d’entre nous, les histoires ont fini de façon dramatique.

Pour d’autres encore, cet aveu les a conduit à ne plus jamais revoir leur famille.

Et pour d’autres plus chanceux, tout s’est relativement bien passé.

 

Cette étape délicate peut aussi bien passer du tout au rien ou encore du changement positif au côté obscur.

Le coming out fait peur !

Non pas à ceux qui le vivront mais à celui ou celle qui se délivre, car c’est un vrai challenge à relever que d’allonger ce que l’on est, aux yeux de tous.

Il faut du courage pour avouer l’inavouable !

Courage que celles et ceux qui ont entendus celui qui se confiait, n’auront peut-être jamais dans leur vie, pour un sujet qui leur tient à cœur, dont ils auraient aimé parler eux aussi...

 

Souvenez-vous quand vous aviez, vous aussi, fait cette « sortie de placard ».

Souvenez-vous de ce sentiment qui vous a envahi.

Cette crainte, cette boule au ventre, sur ce que l’on redoute tous : le jugement.

 

Certaines et certains qui me liront aujourd’hui, ressentiront peut-être encore la douleur de cet acte. D’autres se féliciteront de l’avoir fait.

Mais ce qu’il faut retenir aujourd’hui, c’est qu’il n’y a aucun regret à avoir, car grâce à cela, votre vie de gay s’est enfin construite.

 

Il ne faut pas se cacher non plus derrière cet aveu, en se disant que si vous aviez su, vous ne l’auriez jamais dit, car n’oublions jamais que tout se sait un jour ou l’autre...

Le mérite que l’on a tous eu à le faire, c’est surtout le fait que ce soit nous et pas un autre, qui l’avons annoncé. On aura su se délivrer et avoir eu ce courage.

 

Le coming out, ce mot qui fait bling-bling aujourd’hui, mais qui cache derrière ses paillettes, un vrai défi pour celui qui l’offre à ses proches.

 

Alors bravo à celles et ceux qui l’on faits, courage à ceux qui le feront, et respect aussi à ceux qui ne le feront jamais, car chacun sa vie finalement...

Publié dans Toutes les chroniques

Commenter cet article